Comment financer une formation professionnelle rapidement ?

Le CPF, le compte professionnel de formation…et les autres dispositifs

Un peu perdus dans les méandres de la formation professionnelle ?

En à peine 4 minutes de lecture, nous allons vous éclairer sur les dispositifs de financement accessibles pour vous former. C’est parti !

Commençons par un petit rappel sur les deux réformes successives

Depuis 2014, deux réformes successives ont largement chamboulé le secteur de la formation professionnelle, la deuxième ne laissant même pas le temps à la première d’être assimilée, comprise. En effet, Seulement un peu plus de la moitié de la population est familiarisée avec le sigle CPF (Compte personnel de Formation). Pour quelle raison ? Manque de communication ? De la part de qui ? Du gouvernement ? Des employeurs ? Des conseillers Pôle Emploi ? Est-ce aux travailleurs de se tenir informés ?
Ce qui fait qu’aujourd’hui, on constate une certaine confusion entre les différents dispositifs et que la simplicité n’est toujours pas au rendez-vous. Alors, je vais tenter d’être le plus claire possible pour vous expliquer les changements opérés ces dernières années.

La réforme de 2014 : le CPF une nouveauté

La première réforme de 2014 a vu la naissance du CPF (Compte Personnel de Formation) qui a supplanté le DIF (Droit Individuel à la Formation).

Quelles sont les différences entre DIF et CPF ?

  • Les heures de DIF étaient perdues quand on changeait d’employeur et on pouvait faire toutes les formations avec l’accord de l’employeur.
  • Les heures de CPF sont gardées même si l’on change d’emploi, on est libre de les employer comme l’on veut mais la contrainte est de faire uniquement des formation certifiantes ou qualifiantes.

Cette réforme de 2014 voit apparaitre deux autres comptes dont on ne parle quasiment jamais qui permettent d’accumuler des droits à la formation professionnelle : le CEC (Compte d’Engagement Citoyen) et le C2P (Compte Professionnel de Prévention).

  • Avec le CEC, on acquiert des heures en faisant un service civique ou bien du bénévolat associatif. Tous les détails ici
  • Le C2P tient compte des risques encourus par un salarié dans son environnement de travail et permet d’acquérir des droits supplémentaires pour se former. Tous les détails ici

La réforme de 2018 : le CPF alimenté en euros

Avec la réforme de 2018 qui se met en place progressivement, les comptes CPF, CEC et C2P sont alimentés en euros et non plus en heures. Pour le CPF, 500€ par an pour un travail à mi-temps ou à temps plein. En-deçà du mi-temps, au prorata des heures travaillées. Cela se fait automatiquement, attention tout de même à ce que les services comptables fassent les déclarations dans les règles ! Pour les personnes peu qualifiées, cette somme est de 800€ par année.
Le financement du CPF se fait désormais via la Caisse de Dépôts et Consignation (CDC) et tout un chacun s’inscrit en formation directement via le site internet ou l’appli mobile « moncompteformation ».

Quels sont les avantages du CPF ?

  • L’inscription à une formation se fait très rapidement, effectivement, pour toutes les formations du catalogue. Vous n’êtes plus obligés d’attendre l’accord de l’employeur, de Pôle Emploi ou d’un OPCO*.
  • Vous pouvez négocier le prix, si vous n’avez pas assez d’argent, comme vous pouvez aussi payer en carte bleue s’il faut rajouter quelques euros. 

Comment s’inscrire sur mon compte formation ?

Accéder à la formation en un clic, c’est génial ! Suivez ce lien.

Oui, il est clair que l’application « moncompteformation » permet un accès rapide à la formation !  D’ailleurs, le gouvernement a fait une large communication à propos de l’appli mobile  » moncompteformation« , communication quelque peu incomplète car un petit détail en rend l’accès impossible : l’ancienneté de votre téléphone ! Mais pas de panique car ce que ne dit pas la pub, c’est que vous pouvez vous rendre sur le site internet, heureusement !
Une fois familiarisé avec le site (ou l’appli mobile si vous avez la chance) et que vous avez enfin trouvé la formation qui vous convient, que votre compte est alimenté, les choses vont alors très vite et vous êtes inscrit en quelques heures à une formation qui peut commencer le lendemain même ! Il n’y a plus à attendre l’accord d’un financeur. Voilà en fait un réel avantage pour tout le monde.

Mais…
Un bémol tout de même ! Le site moncompteformation.fr est uniquement réservé aux formations éligibles au CPF, c’est-à-dire certifiantes ou qualifiantes, comme si le CPF avait balayé tous les autres dispositifs de formation. Non ! Vous avez toujours la possibilité d’obtenir des financements auprès des OPCO *, du CNAM * ou de la chambre des métiers pour ne citer qu’eux.
Car il faut savoir qu’il y a beaucoup de dispositifs de financement de la formation et qu’il est impossible d’en générer une liste exhaustive et universelle. Tout dépend de votre parcours professionnel, de votre branche professionnelle, des dispositifs spécifiques de votre entreprise. Vous serez donc plus ou moins chanceux quant au montant accordé ou à la thématique souhaitée. 11 OPCO (opérateurs de compétences) se répartissent les secteurs professionnels. Pour connaître l’OPCO dont vous dépendez, selon le code IDCC (identifiant de convention collective) de votre entreprise, suivez ce lien.

Et les demandeurs d’emploi dans tout cela ?

Et pour les demandeurs d’emploi qui ont épuisé leurs droits et pour lesquels malheureusement le compte formation n’est plus alimenté, Pôle Emploi acceptera de financer des formations à condition que vous ayez un projet professionnel bien ficelé pour lequel votre détermination sera un facteur clé. Ce dispositif est nommé AIF (aide individuelle à la formation).

Les autres dispositifs de Pôle Emploi

  • L’AFC (action de formation conventionnée) : Pôle emploi programme des sessions de formation toute l’année sur des métiers en pénurie de candidat·e·s
  • Le PRF (programme régional de formation) : le Conseil régional programme des sessions de formation sur le même principe que l’AFC.
  • AFPR/POE (action de formation préalable au recrutement et préparatoire opérationnelle à l’emploi) : ces actions de formation sont en lien avec une offre d’emploi. A l’issue de la formation, l’employeur s’engage à vous recruter. Cette formation est financée par Pôle emploi avec co-financement éventuel par la branche professionnelle.

Pour en savoir plus sur ces dispositifs

*OPCO : Opérateur de Compétences
*CNAM : Chambre Nationale des Arts et Métiers


Pour accéder à toutes nos informations et suivre les actualités de la formation professionnelle, abonnez-vous à notre newsletter « Capnews » !

Séminaire prochain : Ecouter pour entendre, communiquer pour partager

Comment écoutons-nous les paroles, la musique, la poésie ? Sommes-nous toujours ouverts pour écouter pleinement sans jugement, sans interprétation ?

Pascale Watelle (Capcom’art) et Lucien Lemaire (Co-Présence) aborderont cette thématique lors d’un séminaire en avril prochain.


“ Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d’eux” (René Char)

La musique n’est rien, nous dit l’immense chef d’orchestre que fut Celibidache. Voilà une affirmation qui peut surprendre et qu’il faut entendre comme la musique n’est rien de constituée…elle s’invente à chaque instant dans un rapport particulier entre l’œuvre, son interprète et la personne qui l’écoute.
Elle est co-naissance.
Il en va de même de toute Parole qui ne se cristallise pas dans un discours stéréotypé.

Alors, écouter pour entendre, non ce n’est pas un pléonasme !

Car, la plupart du temps, plus on veut écouter, moins on entend.
Il s’agit, donc, pour nous, dans ce séminaire d’approcher l’écoute profonde en identifiant et travaillant ses propres filtres à travers des expériences successives d’écoute et d’observation de soi et des autres pour accéder à une forme de communication plus authentique.

L’écoute est à la fois l’acte le plus naturel et sans doute le plus galvaudé.

Il intervient à tous les niveaux de la vie personnelle et professionnelle. Il est la base de toute communication efficace. Mais alors qu’elle devrait être pure passivité, nous interposons toujours entre nous et l’autre des filtres méthodologiques, des grilles de lecture, des pré-supposés, des stéréotypes, des mécanismes de défense….
Il en va de même pour l’observation que nous identifierons par la suite comme une composante fondamentale de l’écoute : on écoute avec tous ses sens.

Qu’est-ce que l’écoute profonde ?

C’est ce que ce séminaire vous propose d’explorer. Car in fine, nous découvrirons que c’est l’être total qui se mobilise dans ce processus d’écoute afin de créer les conditions de disponibilité nécessaires pour laisser advenir, l’inattendu, l’imprévisible…tout ce qui rend une parole vivante !

A qui s’adresse ce séminaire ?

Tous ceux qui ont besoin dans le cadre de leur activité artistique, professionnelle, ou pour des raisons personnelles de communiquer authentiquement et, donc, d’entendre (ou observer) profondément au-delà des mots (et des images).

Quoi de plus naturel que d’apprendre à écouter à partir de la musique ou de la poésie. Car « L’art est l’éclair de l’être » écrit Henry Maldiney.
La confrontation à l’œuvre qui est co-naissance est une voie royale pour accéder à l’expérience de l’être. Mais il faut renoncer à toute interprétation, toute tentative de description pour laisser surgir, dans les mots, la parole de l’autre, dans la musique, la forme et le rythme.
C’est dans la Co-Présence du regard et de l’œuvre que s’inscrit une expérience du sens. Cette expérience est fondatrice, car elle permet un accès à la passibilité seule attitude fondant une pleine présence au monde, à l’autre, à l’environnement…qui sont les conditions de l’écoute pilier de toute communication véritable.

Nous partirons de l’expérience artistique pour cheminer jusqu’aux spécificités de l’accompagnement.
Nous suivrons comme fil conducteur la pensée du grand chef d’orchestre Celibidache, « la musique n’est rien » et « la fin est dans le commencement », et celle d’Henri Maldiney sur la langue poétique, cette parole des origines, qui nous guidera dans la découverte des différentes dimensions de l’écoute pour entendre ce qu’il y a de plus fragile et de plus authentique dans la Parole.
Nous alternerons des séquences d’expériences musicales et poétiques, d’expériences psycho-corporelles, de travail sur la communication dans la relation d’accompagnement.

Pour tous renseignements et pour recevoir les dates et tarifs du prochain séminaire « Ecouter pour entendre, communiquer pour partager »,  laissez-nous vos coordonnées ici

Ma formation validée en quelques clics !

L’application « Mon Compte Formation » est accessible depuis fin novembre 2019.

✅ L’usager (salarié, demandeur d’emploi…) aura accès à toute l’offre référencée par les organismes de formation et éligible au Compte personnel de formation ; il pourra mobiliser ses droits pour s’inscrire à une session de formation. Les droits des comptes personnels de formation des usagers seront affichés en euros.

✅ Il pourra effectuer des recherches éclairées et facilitées sur la plateforme référençant l’offre de formation grâce à un moteur de recherche qui assurera une parfaite mise en concurrence entre les offres des différents organismes de formation.

✅ Dès qu’il aura choisi la formation qui correspond à son projet professionnel, il sollicitera l’organisme de formation, prendra contact avec lui et lui enverra une demande d’inscription en ligne. Pour que ses demandes d’inscription soient traitées rapidement, les organismes de formation devront lui apporter une réponse positive ou négative sous un délai fixé par les conditions générales d’utilisation (CGU). Une utilisation simple, rapide permettant de faciliter l’accès à la formation pour tous !

Toutes les informations moncompteactivite.gouv.fr

Back To Top